L’arbitrage est une passion pour moi Youenn Rollin (Interview réalisée le 06 juillet 2021) /C.F.

Quel est ton parcours footballistique ?

J'ai commencé le foot vers l'âge de 11 ans, j'ai joué pour le plaisir en tant que gardien de but jusqu'à mes 15 ans pour le club de la JS Teichoise sur le Bassin d'Arcachon. Je suis passé arbitre à 13 ans, l'âge minimum pour exercer la fonction d'arbitre officiel. J'ai arrêté de jouer à 15 ans pour me concentrer à 100% dans cette discipline qui est l'arbitrage.


Quel est ton rôle dans le club ?

Je suis donc Jeune Arbitre Régional et la saison passée je me suis occupé des U6/U7 de l'ancienne entente Bazas/Sud Gironde. Je vais d'ailleurs, je l’espère, bientôt certifier mon CFF2 (Certificat Fédéral de Football niveau 2).


Comment es-tu venu à l'arbitrage ?

Un soir en sortant de l'entraînement j'ai entendu mon président parler à un autre joueur d'une formation à l'arbitrage, curieux que j’étais, je suis allé lui demander si je pouvais en faire partie. 2 semaines plus tard je passais donc ma formation initiale à l'arbitrage au Centre Technique Régional du Haillan. J'ai malheureusement raté mon 1er examen pour valider ma formation (à 0.5 point). Je l'ai repassé 2 mois plus tard et j'ai cette fois-ci obtenu la note de 28/30.


Comment appréhendes-tu ton rôle d'arbitre ?

Pour moi, le rôle d'arbitre est plus qu'essentiel au bon déroulement d'un match. Et c'est un rôle bien plus important que ce que l'on pense. Mais malheureusement d'année en année, ce rôle devient plus difficile voire stressant surtout pour les jeunes arbitres suites aux agressions qui arrivent fréquemment sur les terrains amateurs Français. Après, personnellement je pense que si l'on connaît ses lois du jeu, qu'on a une certaine autorité sur le terrain, il n'y a pas à stresser.


Quelles-sont les personnes qui t'ont marquées dans ta carrière (Footballeur, arbitre) ?

Il y a effectivement quelques personnes qui m'ont pas mal marqué dans ses deux disciplines. En tant que joueur il y a mon entraîneur de gardien de l'époque (Au Teich) qui s'appelle Sébastien que j'essaye de revoir lorsque je passe au club. Il a toujours essayé d’inculquer les valeurs du sport et a toujours été de bons conseils et même lorsque j'ai arrêté le foot il a été là pour me soutenir dans l'arbitrage. Ensuite il y a le président de la JS Teichoise Gilbert Biej qui m'a donc inscrit à cette formation, sans lui je n'aurais peut-être pas connu cette discipline. Ma rencontre avec Loïc le Provost, également arbitre au club, lors de la saison 2018-2019 m'a marqué puisque 2 ans plus tard à mon déménagement à Bazas, c'est lui qui a fait tout pour que je j’intègre le club de Sud-Gironde et qui a fait presque tous les papiers. Pour finir, c'est ma rencontre en février 2021 avec Johan Hamel, arbitre Fédéral 1 Elite qui m'a marquée. Cette rencontre m'a rappelé que les arbitres de haut-niveau sont des personnes comme les autres mais qu'ils ne sont pas là pour rien, ils ont énormément travaillé et ont fait de nombreux sacrifices pour y arriver.


Quelles-sont tes modèles (Arbitres, joueurs) ?

En joueurs, j'admire beaucoup Cristiano Ronaldo, pas que pour son football mais pour sa détermination et son hygiène de vie irréprochable depuis de nombreuses années. Et en arbitres je citerai en modèles Clément Turpin et Antonio Mateu Lahoz.


As-tu un message à faire passer ?

J'aimerais dire à ceux qui voudraient passer du côté de l'arbitrage qu'il faut oser et se lancer dans cette discipline qui est une véritable école de la vie.



115 vues0 commentaire